LABEX ARCANE

Présentation :

Les Laboratoires d’Excellence sont un des instruments du programme d’investissements d’avenir lancé par le gouvernement français et destiné à soutenir la recherche d’ensemble d’équipes sur une thématique scientifique donnée.

Le projet du LabEX ARCANE a été sélectionné en 2012 lors de la 2ème vague de financement. La dotation totale de 9M€ est répartie de la façon suivante :

  • 84% est alloué aux financements de projets de recherche (recrutement de 80 doctorants et post-doctorants),
  • 4% à la formation (bourses de stage, formation « Prise de parole »)
  • 12% au fonctionnement et aux activités du labex (gouvernance et organisation d’événements).

Arcane regroupe 6 laboratoires de recherche grenoblois pour lesquels la chimie moléculaire constitue le cœur de l’activité de recherche. À ce titre, et par son caractère multi-tutelle, il est un élément clé de la coordination locale en matière de recherche, de valorisation mais également de formation en chimie.

  • DCM (Département de Chimie Moléculaire)
  • CERMAV (Centre de Recherche sur les Macromolécules Végétales)
  • DPM (Département de Pharmacochimie Moléculaire)
  • LCBM (Laboratoire de Chimie et Biologie des Métaux)
  • LETI (Laboratoire d’Electronique et de la Technologie de l’Information)
  • SyMMES (SYstèmes Moléculaires et nanoMatériaux pour l’Energie et la Santé)

ARCANE vise à relever 2 défis majeurs :

  • Développer des systèmes bio-inspirés pour préparer un avenir sans combustible fossile

Intégrer les connaissances actuelles de la biologie moléculaire pour concevoir de nouveaux systèmes bio-ciblés efficaces à visée thérapeutique ou analytique.
 
Le premier axe du laboratoire d’excellence vise donc à s’inspirer de systèmes biologiques pour développer de nouvelles approches pour les applications énergie-environnement (Activation de petites molécules, photo-électrocatalyse, pile à combustible), ou concevoir des nouveaux systèmes moléculaires à visée thérapeutique ou analytiques.
 
L’axe biociblé propose la conception de molécules et systèmes complexes qui peuvent interagir avec le vivant et ainsi présenter des applications dans le domaine de la santé : agent d’imagerie ou de vectorisation, système de détection de pathogène ou de diagnostic. Les projets en cours vont du ciblage de récepteurs à la conception de nanosenseurs permettant de détecter des microorganismes.
 
Ces deux axes s’appuient sur des développements méthodologiques en caractérisation. Des méthodes et techniques innovantes sont développées qui permettent une meilleure description de la fonctionnalisation de surface, via l’obtention d’informations structurales sur des nano-objets difficiles à étudier classiquement. Cet ensemble repose sur un socle ‘simulation’ orienté vers l’utilisation de méthodes multi-échelles pour décrire les interactions biologiques et vers l’application de la chimie quantique pour rationaliser les propriétés physicochimiques de complexes modèles de sites actifs.

Site Web

 

Retour à la page exposants


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s