A propos du Ceebios

Objectifs & contexte

Le Ceebios est un « hub » du réseau de compétences nationales et un futur démonstrateur d’innovations bio-inspirées.

Au niveau international, de nombreux acteurs académiques ou privés travaillent sur des produits ou processus bio-inspirés. Les pays asiatiques et les États-Unis sont de loin les plus efficaces contributeurs, suivis par l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Suisse et enfin la France.

L’Allemagne est en tête de la recherche biomimétique en réseau. Depuis 2001, l’état allemand a investi plus de 100 millions d’euros dans la R&D biomimétique, résultant aujourd’hui dans des centres d’excellence dans le domaine des matériaux et structures bio-inspirés qui n’ont pas d’autres équivalents dans le monde. L’agence nationale Suisse a lancé en 2015 son premier centre interuniversitaire (regroupant les universités de Fribourg, l’EPFL et ETH Zurich) dédié aux matériaux bio-inspirés, à hauteur de 26 millions d’euros.

En France, plus de 170 unités de recherche ont été identifiées sur le sujet du biomimétisme. Plus d’une soixantaine d’entreprises, aussi bien des grands groupes que des PMEs, font appel à cette démarche, quel que soit leur secteur d’activité : énergie, construction, matériaux, cosmétiques … Néanmoins, la France accuse un sérieux retard dans le financement de la recherche en biomimétisme, dans la fédération et la mise en mouvement de ses compétences nationales, nécessaires au transfert de technologies de la recherche fondamentale vers l’industrie.

Par son rôle de réseau, d’interface et d’accompagnement de projets de R&D innovants, le Ceebios vise à catalyser la richesse des compétences nationales du monde académique, de l’enseignement et de la R&D industrielle.

Le Ceebios est né d’une initiative de la ville de Senlis


Site web